Transpiration

eshemed-25.png

Découvrez le protocole hyperhidrose

Dans notre centre médicalisé, diminuer les effets de la transpiration excessive.

Qu'est-ce que c'est ?

L’hyperhidrose est un trouble occasionnant une transpiration « excessive » d’une partie du corps.

Souvent de cause inconnue, l’hyperhidrose peut toucher différentes zones telles que les aisselles, les mains, les pieds, le visage et la tête.

L’hyperhidrose n’est pas un trouble qui met la vie en danger, mais elle peut compromettre grandement la qualité de vie et même avoir des conséquences directes sur la vie sociale ou affective.

Elle découle généralement, lorsqu’elle est excessive, d’un dérèglement du système nerveux sympathique. C’est ce système qui est en charge de la stimulation des glandes sudoripares à l’origine de la production de sueur, pouvant être supérieure à 50 ml par minute.

La maîtriser :

Il peut y avoir plusieurs traitements pour traiter l’hypersudation, ou l’hyperhidrose, depuis l’application d’anti-transpirants jusqu’à la chirurgie qui doit rester exceptionnelle.

La toxine botulique n’est pas réservée qu’aux rides. Elle peut être injecté au niveau des aisselles, des pieds, des mains ou de toute partie du corps.

C’est le traitement le plus simple et le plus efficace.

Les injections de toxine botulique pour traiter la transpiration excessive visent à empêcher la stimulation des glandes sudoripares. L’objectif est de diminuer la transpiration excessive due au mauvais fonctionnement du signal entre les nerfs et les glandes sudoripares.


Les aisselles :

Les aisselles sont une zone de transpiration prédisposée , car de nombreuses glandes productrices de sueur s’y logent et la pilosité de cette région favorise la sudation.

Si cette production de sueur est normale, elle ne doit pas non plus être excessive.

Les problèmes liés à la transpiration des aisselles (ou transpiration axillaire) sont handicapants aux niveaux professionnel et personnel , pouvant entraîner une perte de confiance en soi.

En effet, la transpiration des aisselles est visible par des auréoles sur les vêtements, une odeur désagréable et marquée et un important inconfort d’humidité.

Cette situation embarrassante est généralement source de stress. Or, le stress est lui-même un des facteurs entraînant une hyperhidrose et une transpiration axillaire en particulier.

De même, cela rend difficile le sport intensif et les professions exposées au froid, puisque les vêtements sont constamment humides. Dans les cas les plus graves, la production de sueur se poursuit, même pendant la nuit, et quelle que soit la température.

Quels résultats ?

Les résultats sur la transpiration se font ressentir dans les deux jours qui suivent la séance et ils sont optimaux dans le mois qui suit, pour durer environ 7 mois.

La première action est une réduction significative de la transpiration pendant environ six mois ; la seconde, qui a dernièrement été confirmé par plusieurs études, est une diminution des odeurs dues à la transpiration.

L’impact psychologique est important sur le patient qui ne craint plus les effets négatifs de son hypersudation, et qui connaîtra donc de moins en moins des périodes de transpiration excessive augmentée par le stress.

eshemed-24.png
eshemed-23.png